Découvrez l’impact environnemental de vos produits. En savoir plus

Méthode de l’empreinte écologique

Qu’est ce que l’Affichage environnemental ?

L’affichage environnemental est une démarche engagée depuis 2009 dans le cadre du Grenelle de l’environnement afin de sensibiliser les consommateurs aux impacts environnementaux. La performance environnementale des produits peut être représentée par une note un score ‘PEF’ ou une note A-B-C-D-E qui permet de comparer des produits entre eux, par exemple deux t-shirts entre eux.

 

En France, l’ADEME a lancé un appel à projets pour affiner le cadre réglementaire de l’Affichage environnemental.

L’Empreinte participe au consortium XTEX et la méthode proposée a été officiellement sélectionnée par le COMMISSARIAT GENERAL AU DEVELOPPEMENT DURABLE (CGDD). Cet appel à projet XTEX lancé par le Ministère de la Transition écologique vise à expérimenter des méthodes pour définir les modalités de l’affichage environnemental dans le contexte de l’application dès 2022 de la loi Climat et Résilience, qui va rendre obligatoire l’affichage sur le secteur du textile.

Qu’est ce que le PEF (Product Environnemental footprint) ?

Entre 2010 et 2013, la Commission européenne, par l’intermédiaire de la DG Environment et le Joint Research Center (JRC), a travaillé au développement d’une méthodologie commune pour l’évaluation de l’empreinte environnementale des produits et des organisations.

Les méthodes finales, appelées PEF (Product Environmental Footprint) et OEF (Organisation EnvironmentalFootprint), ont été publiées en annexe à la recommandation de la Commission européenne sur l’utilisation de méthodes communes pour mesurer et communiquer les performances environnementales des produits et des organisations tout au long de leur cycle de vie en avril 2013.

Suite à cela, en 2013, la Commission européenne a lancé une phase pilote de 5 ans pour tester:

  • la méthodologie d’évaluation ;
  • le processus d’élaboration de règles spécifiques aux produits et secteurs (PEFCR ou référentiels sectoriels);
  • les différentes approches de la vérification;
  • les moyens de communication pour communiquer les performances environnementales tout au long du cycle de
  • vie aux partenaires commerciaux, aux consommateurs et aux autres parties prenantes de l’entreprise.

L’Ambition de l’Empreinte ?

La mission de l’Empreinte est d’évaluer et partager l’empreinte environnementale des produits de consommation, selon une méthode reconnue et transposable à l’ensemble des secteurs de la consommation. Pour cela, nous avons adopté la méthode de la Commission européenne : le PEF (Product Environnemental Footprint). L’Empreinte utilise donc la méthode préconisée par le PEF pour réaliser le cycle de vie à évaluer et la méthode d’évaluation du PEF pour calculer 16 impacts environnementaux par produit.

Pour partager les résultats de ces évaluations, nous avons défini notre format d’affichage en nous inspirant de travaux et d’enquêtes.

Notre but est que le consommateur puisse réaliser des achats en étant informé de l’impact environnemental de celui-ci et pour les marques et distributeurs, leur donner les outils pour améliorer l’empreinte de leurs produits.

La Methode du PEF

Le Cycle de Vie :

ont comme référentiel méthodologique celui du PEF avec le PEFCR T-shirt (2016) et PEFCR Apparel&Footwear (en cours). Le cycle de vie du produit va de l’extraction des matières premières à sa fin de vie, c’est la méthode « cradle to grave ». En passant par la production des étoffes, l’assemblage, son stockage en entrepôt, sa vente en ligne ou en magasin et son utilisation (machine à laver, sèche-linge, repassage…)

 

 

 

Les impacts environnementaux :

L’évaluation d’un impact environnemental est quantifiée grâce à la mesure d’indicateurs d’impact environnementaux.

Le PEF recommande de suivre 16 impacts répartis en 5 catégories: le climat, l’eau, les écosystèmes, les ressources naturelles et la santé humaine.

 

Les 16 indicateurs environnementaux du PEF :

  1. Changement climatique
  2. Consommation d’eau
  3. Utilisation des ressources, matières fossiles
  4. Utilisation des terres
  5. Utilisation des ressources, minéraux et métaux
  6. Eutrophisation, eaux douces
  7. Eutrophisation, marine
  8. Eutrophisation, terrestres
  9. Acidification.
  10. Ecotoxicité, eaux douces
  11. Toxicité humaine, cancer
  12. Toxicité humaine, autre que cancer
  13. Rayonnement lonisant, santé humaine
  14. Appauvrissement de la couche d’ozone
  15. Formation photochimiques d’ozone, santé humaine
  16. Particules

Exemples d’impacts calculés

Le Réchauffements Climatique : Il prend en compte les émissions de gaz à effet de serre exprimées en kg de CO2 équivalent.

La Pression sur les Ressources en Eau. Elle prend en compte la consommation d’eau ajustée aux réserves disponibles, exprimée en m3

L’Eutrophisation, qui est un aspect important de la pollution des milieux aquatiques lié à la prolifération d’algues vertes. Elle s’exprime en quantité équivalente de phosphate

L’Épuisement des Ressources Abiotiques. Il caractérise la consommation de ressources minérales, exprimée en MJ équivalent de combustible fossile.

Score environnemental absolu – Comparaison inter-catégorie :

La méthode prescrite par le PEF permet à L’Empreinte de calculer un score PEF « réduit ». Le score PEF permet de comparer des produits entre différentes catégories. La méthode PEF est la seule reconnue par l’Union Européenne.

Plus le score PEF est faible, moins le produit a d’impacts négatifs pour l’environnement.

 

Score environnemental relatif – Comparaison à l’intérieur d’une catégorie :

Pour obtenir la note A-B-C-D-E qui permet de comparer par exemple deux chemises entre elles, il faut :

1) Définir des produits de référence par catégorie
2) Définir un cycle de vie moyen pour les produits de référence (poids, composition, durée de vie, procédés de fabrication..)
3) Comparer le score PEF réduit entre le Produit évalué et son produit de référence Nous ramenons le score PEF des produits sur une échelle de 0 à 100, la valeur 50 est considérée comme la valeur de référence. A partir de cette échelle, un barème de lettres A, B, C, D et E est utilisé, A étant la meilleure note et Ela plus mauvaise.

Nous ramenons le score PEF des produits sur une échelle de 0 à 100, la valeur 50 est considérée comme la valeur de référence. A partir de cette échelle, un barème de lettres A, B, C, D et E est utilisé, A étant la meilleure note et Ela plus mauvaise.

  • Un score de 12.5 (score maximum pour la note de A) signifie que le produit à des performances environnementales 4 fois meilleures que le produit de référence qui a un score de 50;
  • Un score de 37.5 (score maximum pour la note de B) signifie que le produit à des performances environnementales 1.3 fois meilleures que le produit de référence;
  • Un score de 62.5 (score maximum pour la note de C) signifie que le produit à des performances environnementales 1.25 fois moins bonnes que le produit de référence;
  • Un score de 87.5 (score maximum pour la note de D) signifie que le produit à des performances environnementales 1.75 fois moins bonnes que le produit de référence.

Les données :

 

Données d’activité :

  • On collecte les infos essentielles auprès des marques, de l’ensemble des fournisseurs de la filière et des
    distributeurs.
  • Si les chaînes de valeurs ne sont pas complètes dans un premier temps, on utilise des données moyennes
    ou des proxy d’activité.

Données environnementales :

  • L’Empreinte s’appuie sur des bases de données environnementales internationalement reconnues, publiques et privées.
Niveau de qualité des données :
NIVEAU 4
  • L’industriel renseigne les données spécifiques précises de son produit.
  • Le score prend en compte le niveau maximum d’informations possibles.
  • Score spécifique
NIVEAU 3
  • L’industriel renseigne au maximum les données spécifiques de son produit, mais n’a pas à sa disposition l’ensemble des informations.
  • Score semi-spécifique
NIVEAU 2
  • L’industriel renseigne des données spécifiques à son produit dans un formulaire simplifié.
  • Score standard
NIVEAU 1
  • Données basiques
  • Données disponibles sur le site des fabricants
  • Beaucoup de données moyennées
  • Score générique

Plus la qualité de la donnée est élevée plus le score est pertinent et rend compte de l’impact du produit mais aussi des efforts fournis par la marque pour la trajectoire net zéro. C’est un signe distinctif important qui valorise le travail et les efforts. Il permet de distinguer les entreprises investies comparativement aux autres de manière objective et quantitative. Il appartient à chaque entreprise de fournir la donnée la plus exhaustive possible pour valoriser sa production et permettre au consommateur d’effectuer un choix éclairé.